Sunday 15 February 2015

Ecoles privées : avez-vous pensé à inscrire votre enfant ?

Ecoles privées : avez-vous pensé à inscrire votre enfant ?

Il n’a pas encore 5 ans… il est au jardin d’enfants… nous ne sommes qu’en Mars, et c’est l’hiver ! Bref tout va bien… ou presque ! Juste une simple question : vous l’avez inscrit dans quelle école pour son année préparatoire ?

Si vous pensez qu’il est encore un peu tôt pour y réfléchir, vous risquez d’être désagréablement surpris ! La course aux inscriptions est déjà (presque) finie !

C’est déjà fini ?

Non, ne vous inquiétez pas… même si certaines écoles primaires privées ont déjà clôturé leurs listes d’inscriptions pour l’année scolaire 2018 - 2019, il y a encore de très bonnes écoles qui acceptent de nouvelles inscriptions !

Mais dépêchez-vous ! à moins d’avoir passé le dernier mois en hibernation, il fallait vraiment des « efforts » pour ne pas croiser ces parents paniqués devant le jardin d’enfant de votre enfant et qui ne savent pas quelle école choisir ?

Si vous avez déjà inscrit votre enfant, c’est tant mieux… mais entre nous, la question qui se pose vraiment : pourquoi tant d’avance ? On se croirait à une inscription d’une grande école aux Etats-Unis ?

Une très forte demande !

Première explication : la demande ! Les écoles publiques sont délaissées au profit des écoles privées. Pour cette année, sur un total d’un million 75 mille élèves du primaire, près de 90 mille d’entre eux sont inscrits dans des écoles privées.

La guerre aux écoles privée est donc déclarée ! selon un article paru dans le Temps, « les familles tunisiennes consentiraient pas moins de 10% de leur budget annuel pour les études des enfants, entre frais d’inscription et de scolarisation, fournitures, manuels scolaires et séances de consolidation, usuellement appelées « étude ». »

Une sélection très stricte !

Pratique de plus en plus répandue dans les écoles privées qui se veulent « sélectives », avant d’être inscrit, chaque enfant sera soumis à un test évaluant… son intelligence ! Aussi bizarre que cela puisse paraitre, il y a des enfants pas assez intelligents pour pouvoir y accéder.

Par la suite, votre enfant (s’il est pris suite au test) devra rencontrer le pédopsychologue de l’établissement qui vérifiera si votre enfant ne souffre pas de troubles mentaux.

L’excellence à quel prix ?

Les parents mettent tous les moyens pour que leurs enfants excellent ! Des études qui coûtent très chères, des livres, des cours particuliers… Tout cela pour atteindre l’excellence ! Aujourd’hui, en Tunisie, on ne se soucie guère des capacités de l’enfant… il devra tout simplement exceller ! On assistera à ce qu’on appelle du bourrage de cerveau… au prix de l’épanouissement de l’enfant !

Et l’enfant épanoui ?

Il fallait y penser ! Heureusement les parents sont de plus en plus conscients de l’importance d’avoir un enfant qui joue et qui profite. Il n’y a pas que les études, n’est-ce pas ? Alors on assiste à de nouvelles écoles qui poussent comme des champignons ! On y parle d’enfants épanouis, d’école sans cartable… de méthodes ludiques. C’est déjà une sacrée avancée, en attendant de réelles réformes de l’école publique… Vivement que l’école redevienne gratuite !